Le Progressiste et le Conservateur

Le Progressiste ayant texté

Toute la journée,

Se trouva fort abruti

Quand le réseau fut anéanti.

Pas un seul petit octet,

De signal ou d’appli.

Il alla donc manifester

Chez le Conservateur son pourvoyeur,

Le priant de lui révéler,

Le mot de passe afin qu’il puisse se connecter

Jusqu’à la prochaine station.

Faites-moi crédit, lui dit-il,

Sur soixante mois, foi d’Uber,

Liberté sans pérennité.

Le Conservateur étant conservateur ;

C’est là son moindre pléonasme.

« Que faisiez-vous au Café, à texter et caracoler?

Dit-il au parasite.

— Nuit et jour à tout venant,

Je textais, ne vous déplaise.

— Vous textiez? J’en suis fort aise.

Eh bien! Ubérisez maintenant. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s