Le Rêve du Premier Ministre

Il est des temps bien trop changeants,

Dit-on pensant au Progressiste,

Qui s’imagine Premier Ministre,

Sans avoir un poil au menton!

 

Tromper les uns, berner les autres,

Le politique est bon apôtre,

Quand d’un discours, il se gausse,

D’une idée « neuve » et pourtant fausse.

 

Le Chérubin qu’on chérie bien,

Fuit prestement, rafle le butin,

Joue de candeur, pour toute valeur,

Incite l’Idiot à croire au leurre.

 

Qu’on se le dise, le Neuf n’est,

Qu’un simple vieux en devenir,

Que le chiffon trompe le benêt,

Dans un monde sans avenir.

 

Parole futile, criée en vain,

N’attire que mouches et galopins,

Berne l’Histoire, ment à la Gloire,

Sans Vérité, le Monde est Noir…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s